On adopte la tendance gypset

Hello mes fashionistas,

Comment allez-vous ? J’espère que vous avez passé une bonne semaine… Comme vous le savez maintenant, l’objectif de mon blog est de vous partager mes conseils stylistiques et mes looks de seconde main mais aussi de vous faire découvrir des tendances qui vous sont peut-être méconnues. Nous sommes nombreuses à apprécier le style bohème pour son côté naturel et décontracté, mais connaissez-vous la tendance gypset ? Je l’ai découverte il y a quelques années en rédigeant un article sur les collections de la Fashion Week, bien qu’elle existe depuis des décennies : elle fut adoptée dès la fin des années 1960 par la mondaine et icone de mode Talitha Pol Getty qui fait figure de précurseur en la matière. Comme nous allons le voir, le gypset est une version luxe du style bohème, privilégiant notamment les vêtements vintage ou chinés – qu’ils soient de fabrication artisanale ou des pièces de créateur – et cela correspond bien à ma démarche de slow fashion. Si vous souhaitez plus d’infos sur les différents styles, je vous invite à lire ici mon article « Comment définir votre style vestimentaire ? ».

Le style gypset, c’est quoi ?

« A la fois bohème et branché, à mi-chemin entre Tombouctou et le Studio 54, mais toujours ultra chic ! »

Contraction des mots gypsy (gitan) et jet-set, le terme gypset a été inventé en 2008 par la journaliste et globe-trotteuse américaine Julia Chaplin qui a collaboré entre autres avec les magazines Vogue US, Harper’s Bazaar et le New-York Times. Bien plus qu’un style vestimentaire, c’est à la fois un art de vivre, une esthétique et une philosophie basée sur l’authenticité, la simplicité et l’épicurisme. Ce mode de vie alternatif a permis à Julia Chaplin de concilier son éducation hippie avec l’univers de la mode. Version contemporaine du hippie des années 70, le gypsetter est influencé par la contre-culture des années 60 mais il ne souhaite pas se couper de la société; il peut être un artiste, un musicien, un créateur et même une célébrité; il privilégie un mode de vie sain autour de pratiques éco-responsables, consomme bio, valorise le fait-main et le vintage. En quête de spiritualité, il pratique des activités de plein air comme le surf, le yoga ou la méditation, qui lui permettent de rester connecté à la nature. Adepte du nomadisme de luxe, le gypsetter fuit les lieux touristiques et les complexes hôteliers, leur préférant des endroits préservés et confidentiels découverts au gré de ses inspirations, souvent entouré d’amis car la vie en communauté est importante à ses yeux. S’il ne renie pas le confort, il vit au plus près de la nature – de préférence en bord de mer – que ce soit dans une cabane de pêcheurs à Cabo Polonio (Uruguay), un tipi coloré à Tulum, un riad traditionnel à Tanger ou une yourte dans les steppes de Mongolie.

Julia Chaplin est l’auteur de 4 livres sur l’esprit gypset : Gypset Style (2009), Gypset Travel (2012), Gypset Living (2014) et Tulum Gypset (2019), publiés aux éditions Assouline.

Talitha Getty, icone du style gypset, dans sa villa à Marrakech en 1969 © Patrick Lichfield / Getty Images

Caractéristiques

Niveau style vestimentaire, le gypset est un mélange de hippie chic et de bohème glamour qui puise son inspiration dans l’ethnique, le traditionnel ou l’artisanat, pour un rendu évoquant les années 70. L’allure baba cool version luxe est savamment étudiée, toujours dans un souci d’authenticité et d’exotisme : jupes longues, boléros, ponchos péruviens, caftans persans, djellabas et broderies font partie de la panoplie de la parfaite gypset girl, favorisant un mix and match d’imprimés, de couleurs et de matières.

1. Couleurs & matières
• Teintes naturelles et douces, tons neutres, pastels : blanc, écru, crème, nude, beige, jaune moutarde, kaki, terracotta, rouille, fauve, camel, brun, marron, chocolat, turquoise, violet, prune, bordeaux).
• Imprimés ethniques et folkloriques (ikat, batik, motif cachemire, wax, tissus indiens, tie & dye), motifs animaliers, patchwork, broderies.
• Matières brutes et naturelles : soie, lin, laine, satin, dentelle, broderie anglaise, crochet, macramé, cuir, daim, peau, velours, (fausse) fourrure, peaux lainées (shearling).

2. Vêtements
• Blouse fluide et vaporeuse, tunique, boléro, gilet sans manches, paréo, châle, chèche.
• Jeans taille haute, pantalon palazzo (jambes larges), pantalon fluide, sarouel, short en peau ou denim.
• Jupon brodé, jupe longueur midi (aux mollets), maxi jupe longue (à fleurs ou d’inspiration bohème).
• Caftan, djellaba, boubou, sari, sarong, robe longueur midi ou maxi (aux chevilles).
• Veste ou manteau kimono, veste en cuir ou en daim avec ou sans franges, poncho frangé, plaid.

3. Accessoires
• Mules, tongs, sandales, pieds-nus, spartiates, tropéziennes, sabots, babouches, santiags, bottines (cuir ou daim), bottes et cuissardes (cuir ou daim).
• Besace en crochet ou macramé, sac bandoulière en daim ou cuir (avec ou sans franges), panier tressé en osier, cabas en paille ou raphia, tote bag en lin customisé de perles ou de broderies.
• Foulard ou bandeau de tête, capeline, chapeau de paille, turban, fédora, bijoux artisanaux en argent ciselé et pierres naturelles, sautoirs de perles, colliers en coquillages, turquoise et plumes (style Amérindien).

En décoration…

La devise du gypsetter est « At home in the world », que l’on pourrait traduire par « Chez soi dans le monde » : peu importe l’endroit où il se trouve, il s’y sent comme à la maison ! Son intérieur est à son image : unique, minimaliste et lumineux, des murs blancs ou nude, une sensation d’espace et d’ouverture sur la nature. Que l’inspiration soit de Bali, du Mexique ou du Maroc, l’idée est de recréer chez soi un mode de vie nomade : le sol est couvert de tapis épais et de coussins, ponctué de tables basses légères qui peuvent être déplacées aisément pour moduler l’espace au gré de ses envies. Là encore, on privilégie les matières brutes et naturelles (bois patiné, bois flotté, rotin, laine tissée, macramé, raphia) que l’on mélange à des finitions plus sophistiquées comme le béton ciré, le laiton ou le satin. On ajoute des pièces artisanales et des objets qui racontent chacun une histoire, chinés aux quatre coins du monde chez l’artisan ou en brocante, car l’authenticité est de mise : tapis berbère, coussin aztèque, plaid navajo, tenture murale péruvienne. On finalise avec des pièces fortes ou inattendues (un hamac, un fauteuil Emmanuelle, des attrape-rêves), un pelle-mêle de cadres et de bibelots accrochés aux murs, et une profusion de plantes vertes, esprit nature oblige…

Découvrons maintenant les deux tenues que j’ai composées. Je précise que c’est une évocation du style gypset, car je n’ai pas la chance de m’envoler pour une destination paradisiaque et baignée de soleil, où j’aurais adoré me promener sur la plage en tongs et paréo coloré. J’ai donc adapté ma garde-robe au contexte géographique de l’Hexagone et aux températures fraîches de mi-saison…

1. Caramel et motif léopard

Pour cette première tenue, j’ai choisi une harmonie à dominante chaude composée de tons fauves : une robe couleur caramel, des bottines brun noisette, un imprimé animalier en camaïeu de beige et marron. Comme ce ne sont pas les meilleures couleurs à porter près du visage pour ma colorimétrie de femme Eté Froid, j’ai compensé avec une touche de bordeaux dans le chapeau ! Le tissu chatoyant de ma robe rappelle le satin, un clin d’œil au luxe discret revendiqué par le courant gypset. J’ai apporté une touche d’exotisme grâce aux motifs léopard évoquant la savane africaine, une destination appréciée des gypsetters à l’image du Lake Manyara Tree Lodge en Tanzanie qui propose des cabanons perchés dans les arbres au cœur d’une forêt d’acajous. Le style gypset aime les pièces originales et rares, d’où l’intérêt de chiner des accessoires vintage qui ont un caractère unique : c’est le cas de la ceinture en cuir à poils façon poulain qui se noue à la manière du traditionnel obi japonais. Et du petit sac en raphia et perles de bois, une authentique pièce vintage des années 60 fabriquée en Italie pour Les Galeries Lafayette. Quant aux bijoux, j’ai opté pour une finition sophistiquée en métal doré avec un collier et des pendants vintage des années 80-90, et la bague est en argent massif ornée d’un cabochon en terrazzo.

Photos © The Color Fashionista

Veste ALLUMETTE vintage chez MA FRIPE VINTAGE
Robe ZARA (old co)
Chapeau PIMKIE (old co)
Boucles d’oreilles vintage chinées en vide-greniers
Collier vintage chez FOLLEMENT VINTAGE
Ceinture vintage chez MA FRIPE VINTAGE
Sac vintage chiné en vide-greniers
Bottines MONOPRIX (old co)

2. Anthracite et motif zèbre

Pour cette seconde tenue, place à une palette à dominante froide en gris anthracite, noir et blanc. Pour apporter du contraste, j’ai relevé cette base neutre avec des touches de couleurs chaudes et intenses comme l’orange paprika et le turquoise. La robe-pull, les collants opaques et les bottes inscrivent ce look dans la saison hivernale mais les accessoires sont une invitation au voyage ! Ici encore, l’influence du continent africain est perceptible dans les motifs animaliers zèbre et léopard que j’affectionne tant… J’ai d’ailleurs été séduite par la veste bicolore blanc et noir qui change du marron caractéristique. La ceinture est un accessoire vintage des années 80 : un large bandeau élastique orné d’une boucle surdimensionnée bordée de volants latéraux, tellement originale ! J’ai acheté les pendants d’oreilles à Essaouira, ce sont des répliques de bijoux traditionnels berbères en ambre, corail et turquoise. Quant au foulard, il provient d’un voyage au Burkina Faso effectué en 2012 avec mon chéri : déniché sur un marché à Pô, une ville près de la frontière du Ghana et terminus des bus sur le trajet menant à la cour royale de Tiébélé en pays Kassena. Il est porteur de souvenirs très chers à mon cœur, s’inscrivant parfaitement dans la philosophie du mouvement gypset !

Photos © The Color Fashionista

Veste H&M chinée en vide-greniers
Robe C&A (old co)
Chapeau acheté sur le marché (very old co)
Boucles d’oreilles achetées au Maroc
Foulard acheté au Burkina Faso
Ceinture vintage chez MA FRIPE VINTAGE
Sac vintage LOLLIPOPS
Bottes en boutique indépendante (very old co)

Chez les créateurs…

Depuis plusieurs années, le style gypset s’inscrit comme une tendance forte chez les créateurs Etro, Roberto Cavalli, Altuzarra, Missoni, Paul & Joe, Isabel Marant ou Emilio Pucci entre autres, ponctuant régulièrement leurs collections lors des défilés de la Fashion Week.

Chez les célébrités…

Parmi les célébrités ayant adopté le style gypset dès la fin des années 60, nous pouvons citer Talitha Getty, Bianca Jagger, Sharon Tate, Brigitte Bardot, Jane Birkin. Et plus près de nous : Nicole Richie, Mary-Kate et Ashley Olsen, Heidi Klum ou Johnny Depp.

J’espère que vous avez apprécié cette découverte de la tendance gypset, une ode à l’éclectisme et aux cultures du monde ! Que pensez-vous de ce style bohème sophistiqué ? Si mon article vous a plu, laissez-moi un petit like ou un commentaire, je serai ravie d’échanger avec vous sur le sujet…

D’ici là, je vous invite à me retrouver sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram, ainsi que sur Pinterest qui propose une sélection de mes meilleurs looks.

Je vous souhaite un agréable week-end ! 
Agnès

8 commentaires sur “On adopte la tendance gypset

  1. Bonsoir Agnès,
    Et bien moi qui aime beaucoup porter le style bohème, je ne connaissais pas du tout cette tendance Gypset, le bohème sophistiqué !

    Un article bien complet et documenté avec toujours de jolies inspirations, j’aime beaucoup ta proposition du look 2 !

    Des bisous et belle soirée 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Hello Val,
      Merci de passer par ici me faire un petit coucou ! 😍
      Je suis ravie que tu apprécies la teneur de mon article, c’est vraiment gratifiant ! Le look 2 est aussi mon préféré, les couleurs me vont mieux je trouve… 😅
      L’allure bohème sophistiquée est faite pour toi, en plus tu possèdes de très jolis accessoires (chapeaux et sacs) ce qui est idéal pour personnaliser une tenue.
      Je te souhaite une douce soirée !
      Des bisous 💋

      J’aime

  2. Bonjour Agnès. Petit arrêt sur ton dernier article qui m’apprend bien des choses ! Très intéressant, comme toujours ! Je ne connaissais pas ce style (et le mot qui le désigne) de « Gypset ». Les deux looks que tu proposes te vont très bien. J’ai une préférence pour le premier. Sharon Tate portait ce style bohème chic à merveille. J’aime beaucoup le look de la dernière photo, tenue de Roberto Cavalli. C’est toujours un plaisir de te lire ! Passe un beau dimanche. 😘

    Aimé par 1 personne

    1. Merci mille fois chère Elisabeth, ça me fait super plaisir ! 😍
      Quand je peux, j’aime bien ajouter un contexte historique ou culturel à mes d’articles, c’est certainement plus intéressant pour mes lectrices qu’une simple revue de looks. 😉 Ravie en tous cas de t’avoir fait découvrir cette tendance qui se répand lentement… et contente que mes tenues te plaisent ! Le style de Roberto Cavalii est vraiment pointu, une inspiration hippie et folklorique avec des matières somptueuses et des touches modernes d’imprimés animaliers, tout ce que j’aime !
      Je t’embrasse fort 😘

      Aimé par 1 personne

  3. Bravo pour ce super article ! Je connaissais le style bohème chic en mode et en déco, mais ne connaissais pas le terme de Gypset (tu me l’apprends !). C’est un style que j’apprécie bien sûr, mais que je porte beaucoup moins facilement que le casual chic. Quant à toi c’est un style qui te correspond très bien. Concernant tes deux looks, j’ai une grosse préférence pour le deuxième !
    Passe un bon week-end, gros bisous Agnès.

    Aimé par 2 personnes

    1. Mille mercis du fond du cœur Anne, ça me fait vraiment plaisir ! 😍
      C’est toujours passionnant de faire des recherches pour un article et de plonger dans un nouvel univers, mais tout aussi gratifiant de lire ce genre de retour positif ! 🙏
      Pour tout t’avouer, je préfère également le second look, les couleurs froides me vont mieux que les chaudes, c’est une certitude !
      Excellent week-end à toi 😍
      Gros bisous 💋

      Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s